Accueil | Sports | Euro-2012 - 1/4 de finale: Espagne-France et Italie-Angleterre en vedettes
:
Poll
Do you like our new Vivvo look & feel?

Euro-2012 - 1/4 de finale: Espagne-France et Italie-Angleterre en vedettes

image

La phase de groupes de l'Euro-2012  s'est achevée mardi et le programme des quarts de finale est arrêté, avec  Espagne-France et Italie-Angleterre en vedettes, sans oublier le "derby de la  
dette" Allemagne-Grèce et un indécis République Tchèque-Portugal.
    
   . République Tchèque-Portugal, jeudi à Varsovie: indécis     Voilà sans doute un des matches les plus indécis. Et un beau duel en  perspective avec le gardien des Tchèques Petr Cech, grand artisan du sacre de  Chelsea en Ligue des champions, et le capitaine de la Selecçao, Cristiano  Ronaldo, qui semble avoir récupéré de sa saison éreintante avec le Real Madrid.  "CR7" a ainsi terminé la phase de groupe des Portugais sur un doublé bienvenu  face aux Pays-Bas (2-1) pour mettre entre parenthèses les critiques sur son  manque d'efficacité. Cech surfe sur sa saison avec Chelsea, mais il n'est pas  le seul. "J'ai été champion d'Europe avec Chelsea alors que personne ne donnait  
Chelsea favori. Quand nous avons débuté, personne ne donnait le Portugal  favori", expose ainsi le milieu de terrain portugais Raul Meireles. Alors, qui  
aura le "Blues" à la fin de ce match ?
    
   . Allemagne-Grèce, vendredi à Gdansk: le "derby de la dette"
   Tout sépare les deux équipes sur le terrain et en dehors. Confrontée à une  
crise sans précédent, tant au niveau politique qu'économique, la Grèce a  
entrepris une sévère cure d'austérité pour tenter de résorber une dette  abyssale, mais doit affronter les critiques récurrentes de l'Allemagne sur sa  
gestion, ce qui alimente les tensions entre les deux pays. La Mannschaft est un  
des favoris de cet Euro après sa demi-finale du Mondial-2006, sa finale de  
l'Euro-2008 et sa demi-finale du Mondial-2010. Personne n'attendait la Grèce en  
quarts, l'équipe ayant disparu des radars internationaux après sa victoire  
surprise de l'Euro-2004. L'Allemagne présente une brochette de vedettes (Gomez,  
Müller, Neuer, Özil) évoluant dans les plus grands clubs européens, tandis que  
les Grecs se raccrochaient à leur capitaine Karagounis, qui sera suspendu pour  
ce match.
    
   . Espagne-France, samedi à Donetsk: "LE" test des néo-Bleus    La France a enfin tourné la page du fiasco de Knysna en se qualifiant pour  
les quarts de finale. Les Bleus ne s'étaient plus extraits d'une phase de  groupe depuis le Mondial-2006 et la finale perdue contre l'Italie. L'objectif  est atteint pour les Français. Mais que valent vraiment les Bleus du renouveau,  battus mardi 2 à 0 par une Suède déjà éliminée? La réponse sera tranchée avec  
un adversaire de premier choix, l'Espagne, championne d'Europe et du monde en  titre, en course pour un triplé inédit. Les Espagnols ont surmonté les absences  
de Villa et Puyol, deux éléments-clés. Mais leur dernier match de poules (1-0  contre la Croatie) a laissé les fans de la "Roja" sur leur faim. Verra-t-on la  
vraie Espagne en quarts ? La dérnière fois que ces deux là se sont croisés en  compétition, l'Espagne, qui voulait mettre Zidane à la retraite, avait été  
giflée 3 à 1 à la Coupe du monde 2006.
    
   . Angleterre-Italie, dimanche à Kiev: le duel des rescapés
   L'Italie, comme en 2006, ignore royalement le scandale des matches truqués  qui l'éclabousse. Et "l'architecte" Pirlo a toujours le compas dans l'oeil. Les  
Balotelli et Cassano (ce dernier revient de loin après un malaise cardiaque)  sont toujours aussi imprévisibles. Mais la Nazionale n'est pas la seule pour  
qui l'Euro-2012 se présentait sous les pires auspices. L'Angleterre était mal  partie. Le sélectionneur italien Fabio Capello avait claqué la porte  
soudainement car la Fédération anglaise avait retiré le brassard à Terry (mis  en cause dans une affaire de racisme) sans l'en avertir. Roy Hogdson fut  ensuite nommé et accueilli fraîchement par une presse anglaise le traitant de  "Mr Moyen". Les blessures s'accumulèrent ensuite (Cahill, Barry, Lampard), sans  
oublier la suspension de Rooney pour les deux premiers matches. Mais les  Anglais ont survécu.
    
 
Algerie - ennaharonline
 

nombre de lectures:267

Ajouter à: Add to your del.icio.us Digg this story Add to Facebook Googlize this post! Post to Myspace technorati Add to Windows Live Add to Yahoo MyWeb Reddit this Post to Myspace Add to Twitter Add to Furl

Commentaires (0 posté):

Postez votre commentaire comment