Accueil | Actualité | Elimination d’Aboul Hammam, « chef de la phalange El Forkane »
:
Poll
Do you like our new Vivvo look & feel?

Elimination d’Aboul Hammam, « chef de la phalange El Forkane »

image

Les forces mauritaniennes ont éliminé Yahia Aboul Hammam, chef de la phalange « El Forkane », dépendant de Katibet Tarek Ibn Ziyad de Hamadou Abada, alias Abdelhamid Abou Zeid.

  • Selon des sources diplomatiques mauritaniennes sures, l’opération militaire menée par les forces mauritaniennes contre le groupe d’Aboul Hammam, s’est soldée par l’élimination de ce dernier avec vingt autres terroristes tués.
  • Yahia Aboul hammam, alias Akacha Djamel, 31 ans, de l’est d’Alger, est mort suite aux graves blessures lors de l’accrochage avec les forces mauritaniennes qui ont bombardés les lieux où il se trouvait lui et ses éléments. Beaucoup de ses éléments ont été blessés dans ce bombardement à l’arme lourde.
  • Les terroristes ont ensuite kidnappé un médecin dans le région de Tombouctou pour prodiguer des soins aux éléments blessés. Le ministère de la défense mauritanien a confirmé la mort de 21 terroristes et un nombre indéterminé de blessés.
  • Aboul Hammam avait pris part, en juillet 2005 dans l’attaque terroriste menée par le GSPC contre une caserne militaire au nord de la Mauritanie. Attaque qui avait fait 71 morts parmi les soldats mauritaniens et six dans les rangs des terroristes.
  • En 2007, il a conduit l’opération « Ghelaouia » où trois soldats mauritaniens ont été tués et a aussi participé à l’attaque de septembre 2008 dirigée par le chef de la phalange Tarik Ibn Ziyad, Abdelhamid Abou Zeid.
  • Yahia Aboul Hammam était le responsable direct dans l’assassinat de l’américain Christopher L. au centre ce Nouakchott en juillet 2009, de l’attaque suicide près de l’ambassade de France à Nouakchott en août 2009, et aussi de l’attaque suicide contre le siège du commandement de la cinquième région militaire le vingt-cinq août dernier.
  •  
  • Aboul Hammam était chargé du financement, des armes et des rançons des kidnappings.
  • L’organisation du groupe salafi pour la prédication et le combat (GSPC), a perdu un de ses éléments les plus importants. Ce dernier était responsable de tous les kidnappings dans la région du Sahel saharien. Sa mort est considérée comme un coup douloureux qui vient s’ajouter à l’organisation de Droukdal après la perte de toutes les cellules de soutien, démantelées par les services de sécurité algériens.
  •  
  • Ennahar/ Dalila B.

nombre de lectures:9375

Ajouter à: Add to your del.icio.us Digg this story Add to Facebook Googlize this post! Post to Myspace technorati Add to Windows Live Add to Yahoo MyWeb Reddit this Post to Myspace Add to Twitter Add to Furl

Commentaires (0 posté):

Postez votre commentaire comment