Accueil | Actualité | Mali: le président reprend la main à Bamako
:
Poll
Do you like our new Vivvo look & feel?

Mali: le président reprend la main à Bamako

image

Le président malien par intérim Dioncounda Traoré a repris la main politiquement à Bamako en réduisant les pouvoirs de son Premier ministre, au moment où les premiers cas de mort par lapidation étaient signalés lundi dans le nord du pays occupé par les islamistes depuis quatre mois.

Dans un discours se voulant rassembleur, M. Traoré, rentré deux jours auparavant de Paris où il s'est fait soigner après une violente agression dans son bureau le 21 mai à Bamako, a estimé dimanche que son pays était engagé dans une "course contre la montre" et que l'heure était désormais "à l'union sacrée".

Le même jour, un couple non marié a été lapidé à mort dans la localité d'Aguelhok (nord-est) devant une foule de quelque 200 à 300 personnes, ont rapporté deux élus locaux lundi à l'AFP.

Aguelhok est contrôlée par le groupe armé islamiste Ansar Dine (défenseurs de l'islam), allié d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dont plusieurs membres se trouvent aussi dans la région.

C'est le premier cas de mort par lapidation rapporté dans le nord du Mali où des couples illégitimes, des buveurs d'alcool, des fumeurs, ont été fouettés en public dans plusieurs villes, notamment à Tombouctou, également contrôlée par Ansar Dine et Aqmi, où des mausolées de saint musulmans ont aussi été détruits.

L'objectif d'Ansar Dine, ainsi que d'un autre groupe islamiste armé allié d'Aqmi, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) est d'imposer la charia (loi islamique) à tout le Mali.

Pour tenter de contrer ces groupes, le président Traoré a annoncé la création de nouveaux organes de la transition - mise en place en avril pour un an après le retrait du pouvoir de militaires auteurs d'un coup d'Etat le 22 mars - qui réduisent les pouvoirs de son Premier ministre Cheick Modibo Diarra.

Il en est ainsi du Haut conseil d'Etat (HCE) dont M. Traoré va prendre la direction assisté de deux vice-présidents, dont l'un sera chargé des questions de défense et de sécurité et de la gestion de la crise dans le nord.

M. Traoré a également indiqué qu'il se chargerait lui-même de former le gouvernement d'union nationale exigé par les voisins du Mali, membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

Il a théoriquement jusqu'à mardi pour le former, mais la médiation burkinabè dans la crise malienne a indiqué qu'il pourrait demander un délai supplémentaire s'il le souhaitait.
 
 
 
Algerie - ennaharonline

nombre de lectures:503

Ajouter : Add to your del.icio.us Digg this story Add to Facebook Googlize this post! Post to Myspace technorati Add to Windows Live Add to Yahoo MyWeb Reddit this Post to Myspace Add to Twitter Add to Furl

Commentaires (0 post):

Postez votre commentaire comment