Accueil | Actualité | Les rebelles syriens font sauter un verrou pour l'accès à Alep
:
Poll
Do you like our new Vivvo look & feel?

Les rebelles syriens font sauter un verrou pour l'accès à Alep

image

Les rebelles ont attendu l'appel  du muezzin pour se faufiler près du barrage de l'armée syrienne et ont attaqué.  Après un long combat, le barrage d'Anadane est détruit, huit chars saisis. La  rébellion a pris le contrôle d'une voie d'accès stratégique à Alep.    Quelques heures après les combats, les rebelles s'affairent pour récupérer  munitions et armes. Un rebelle extirpe les obus d'un char et les donne à un  autre qui les empile à l'arrière d'un pick-up.    Le sol est jonché de douilles de tout calibre, kalachnikov et mitrailleuse  lourde. Tout près, un camion de transport de troupes est encore fumant, les  pneus fondus.    Sous une grande tente où étaient garés des camions de transport de troupes,  les rebelles vident des dizaines de caisses de munition et fouillent les  affaires laissés par les soldats. Un combattant trouve un livre, "Le chef et le  message", une biographie de Hafez al-Assad, le père du président Bachar  al-Assad, qu'il déchire.    La veille, dès l'appel du muezzin à rompre le jeûne de ramadan, Rifaat  Khalil a ordonné l'assaut. "Nous avions 150 rebelles prêts à combattre, mais  nous n'avons envoyé qu'une première vague de 50 hommes", explique ce lieutenant  passé dans la rébellion.    Ses combattants sont arrivés de tous les côtés et ont ouvert le feu à coups  de roquettes, de mitrailleuses lourdes, de kalachnikovs. "On a arrêté 25  soldats et récupéré six corps, mais peut-être qu'ils en ont emporté d'autres en  fuyant", ajoute l'officier de l'Armée syrienne libre (ASL).    Les combats, violents, ont duré dix heures. A l'aube, les rebelles font les  comptes: ils ont perdu quatre hommes mais saisi huit chars dont un seul hors  d'état.    "On va pouvoir les utiliser pour combattre à Alep", deuxième ville de Syrie  dont l'armée régulière tente de reprendre le contrôle, lancent les rebelles en  lâchant des rafales de kalachnikov en l'air.    "Les soldats ont fui comme des rats", lance, rigolard, un rebelle. "Bachar,  ne pars pas, on va t'attraper", lance un autre, assis sur des caisses de  munition à l'arrière d'un pick-up où flotte le drapeau noir à lettres blanches  des islamistes.   "Cette victoire renforce la position des rebelles dans Alep, et si Dieu le  veut, tous les rebelles vont se diriger vers Alep et libérer la ville des mains  du gang d'Assad et des chabihas", les nervis du régime, estime le lieutenant  Khalil.
       
  Algerie - ennaharonline

nombre de lectures:549

Ajouter à: Add to your del.icio.us Digg this story Add to Facebook Googlize this post! Post to Myspace technorati Add to Windows Live Add to Yahoo MyWeb Reddit this Post to Myspace Add to Twitter Add to Furl

Commentaires (0 posté):

Postez votre commentaire comment