Les rebelles annoncent le début de "la bataille de libération" d'Alep

 La rébellion syrienne a annoncé  dimanche le début de "la bataille de libération" d'Alep, deuxième ville de  Syrie où un nouveau front a été ouvert vendredi, et s'est engagée à y protéger  les minorités, notamment chrétiennes et alaouites.    Dans une vidéo postée sur YouTube, le colonel Abdel Jabbar al-Okaidi,  commandant du conseil militaire de l'Armée syrienne libre (ASL) pour la  province d'Alep (nord), proclame "le lancement de l'opération visant à libérer  Alep des mains tachées de sang de la clique d'Assad".    Il a assuré que l'ASL s'engageait à "protéger les civils", notamment "les  minorités  --chrétiens, Arméniens, Assyriens, Kurdes, alaouites, chiites" et  autres dans cette province.    Des combats y opposent depuis vendredi l'armée régulière à l'ASL qui a  notamment pris le contrôle du quartier de Salaheddine.    Le président Bachar al-Assad est de confession alaouite, une branche du  chiisme.    Les rebelles avaient annoncé mardi avoir lancé la "bataille de libération"  de Damas, mais ils semblent marquer le pas face à la contre-offensive des  soldats fidèles au régime.
 
   Algerie - ennaharonline
COMMENTAIRES