Accueil | Actualité | Tunisie: un conseiller du président Marzouki annonce sa démission
:
Poll
Do you like our new Vivvo look & feel?

Tunisie: un conseiller du président Marzouki annonce sa démission

image

 

    Le conseiller principal en communication  du président tunisien Moncef Marzouki, Ayoub Massoudi, a annoncé sa démission  sur son blog, estimant être payé pour un métier qu'il n'"exerce pas dans les  faits".    Dans un billet intitulé "Je suis enfin libre" publié vendredi, M. Massoudi,  31 ans, chargé au palais présidentiel de Carthage de la presse et de la  communication, annonce sa démission "en toute liberté et sans aucune contrainte  ou pression".    Cette décision est "motivée par le respect immense que je voue à la  Révolution tunisienne, aux martyrs, à l'Etat, aux Tunisiens et à tous les  contribuables qui payent mon salaire pour un métier que je n'exerce pas dans  les faits. Pourtant, dieu sait combien j'ai essayé", ajoute-t-il.    "Le moment viendra où je parlerai, pour l'intérêt du pays, de toutes les  raisons de cette démission", poursuit M. Massoudi, qui invoque son droit de  réserve et annonce se retirer de la vie politique pour se consacrer à d'autres  formes de militantisme.    M. Massoudi n'était pas joignable vendredi. L'annonce de sa démission est  intervenue dans un contexte politique très tendu entre la présidence et le  gouvernement tunisiens, suite à l'extradition dimanche dernier de l'ancien  Premier ministre libyen Al-Baghdadi Al-Mahmoudi sans l'aval du chef de l'Etat.    M. Marzouki a annulé et reporté jeudi soir un discours prévu à la  télévision nationale, sans qu'aucune explication ait été donnée sur ce report.   L'Assemblée nationale constituante doit se réunir vendredi en séance  plénière pour examiner "l'affaire Mahmoudi" et entendre les explications du  chef du gouvernement, l'islamiste Hamadi Jebali.    M. Massoudi est le troisième conseiller de M. Marzouki à démissionner ou  être limogé en quelques mois. Début juin, Mohamed Chawki Abid, conseiller  économique, avait démissionné après avoir publié sur sa page facebook des  propos très critiques envers le gouvernement de l'islamiste Hamadi Jebali,  officiellement allié de la présidence tunisienne.    En avril, Abdallah Kahlaoui, conseiller chargé des Affaires diplomatiques,  avait démissionné officiellement pour "des raisons de santé et familiales".

 

 

 

Algerie - ennaharonline

nombre de lectures:774

Ajouter à: Add to your del.icio.us Digg this story Add to Facebook Googlize this post! Post to Myspace technorati Add to Windows Live Add to Yahoo MyWeb Reddit this Post to Myspace Add to Twitter Add to Furl

Commentaires (0 posté):

Postez votre commentaire comment