Accueil | Actualité | Pilonnage de bastions rebelles en Syrie, sabotage de deux oléoducs
:
Poll
Do you like our new Vivvo look & feel?

Pilonnage de bastions rebelles en Syrie, sabotage de deux oléoducs

image

  
 L'armée syrienne a pilonné et attaqué  des bastions rebelles mardi, tuant quatorze personnes, a indiqué une ONG  syrienne faisant également état du sabotage de deux oléoducs dans le centre et  l'est du pays.    La ville de Rastane, dans la province de Homs (centre), a été la cible de  violents bombardements dans la matinée menés par les troupes régulières qui  tentent d'en reprendre le contrôle depuis février, a précisé l'Observatoire  syrien des droits de l'Homme (OSDH). Un civil y a été tué.    Dans la ville même de Homs, à la pointe de la contestation contre le régime  de Bachar al-Assad, des combats ont opposé à l'aube les soldats à des  militaires dans le quartier de Baba Amr pris en mars par les forces régulières.    Un combattant rebelle a qualifié de "virulents" les combats opposant depuis  plusieurs jours l'Armée syrienne libre (ASL) à l'armée régulière dans la  périphérie de Baba Amr.    "Nous continuons de nous battre mais nous ne sommes pas encore entrés à  Baba Amr. Notre objectif est de reprendre le quartier", a dit ce combattant,  Nasser Nahhar, à l'AFP via skype.    L'OSDH a fait état d'une "explosion survenue sur un oléoduc traversant  cette région", sans donner davantage de précision.    Un soldat, un civil et un rebelle ont été tués à Homs, a rapporté l'ONG.    Dans la province de Damas, l'armée a continué de bombarder pour le second  jour consécutif la ville de Douma, où cinq civils, dont un enfant, ont péri, a  précisé l'OSDH.    De violents combats se sont en outre déroulés entre l'armée et des rebelles  dans le village de Khirbet al-Joze dans la région d'Idleb (nord-ouest), près de  la frontière turque, a poursuivi l'ONG, précisant que "l'armée tire au canon de  char".    A Deir Ezzor (est), les forces armées ont pris d'assaut le quartier  d'al-Joura, tuant trois civils, selon l'OSDH.    Dans la même province, un oléoduc a pris feu ce matin dans la localité  d'al-Qouria, après avoir été visé par une bombe, indique la même source.    L'agence officielle Sana a accusé "un groupe terroriste" d'avoir placé une  charge explosive sur l'oléoduc au sud du village d'al-Qouria. "Le pompage du  pétrole a été stoppé et devrait reprendre dans les prochains jours après des  réparations".    Le régime accuse des groupes armés de chercher à semer le chaos dans le  pays, mais l'opposition affirme que le pouvoir est impliqué dans les attaques  contre les infrastructures.    A Alep, deuxième ville de Syrie, un civil a été tué dans la nuit de lundi à  mardi par des tirs alors qu'il participait à une manifestation contre le  régime, selon l'OSDH, faisant état plus tard de combats à Aazaz, dans la  province d'Alep, où un rebelle a été tué.    Enfin plusieurs civils ont été blessés lors de l'assaut lancé par les  forces gouvernementales sur la localité d'al-Naïmé dans la province de Deraa,  berceau de la contestation dans le sud.    Lundi, 94 personnes, dont 63 civils, ont été tuées dans les violences  incessantes en Syrie, d'après l'OSDH.    Le Conseil de sécurité de l'ONU doit examiner dans les heures qui viennent  l'avenir de la mission d'observation en Syrie, suspendue en raison de  l'intensification des violences.
 
 
Algerie - ennaharonline
 

nombre de lectures:197

Ajouter : Add to your del.icio.us Digg this story Add to Facebook Googlize this post! Post to Myspace technorati Add to Windows Live Add to Yahoo MyWeb Reddit this Post to Myspace Add to Twitter Add to Furl

Commentaires (0 post):

Postez votre commentaire comment