Des tentatives pour débloquer la situation en vue de la tenue de la session du CC du FLN

 

Des tentatives étaient menées vendredi pour débloquer la situation et permettre la tenue de la session ordinaire du Comité central du parti du Front de libération national (FLN) et décider des procédures qui devraient être suivies lors des travaux de cette réunion, a-t-on appris de source proche du CC sur le lieu prévu pour la rencontre.

Boudjamaâ Haichour, membre du CC opposant à l’actuelle direction du parti, a indiqué dans une déclaration à la presse, que "c’est une bataille de procédure qui a lieu maintenant", précisant que le secrétaire général du parti Abdelaziz Belkhadem, se réunit depuis plus de trois heures avec "un comité de sages".

Ce Comité comprend, Affane Kezzane, Abderrazak Bouhara, Mohamed Boukhalfa, Ahmed Sebaâ et Abdelkader Hadjar, selon des informations recueillies sur place.

Toutefois, "aucun compromis n’a été, jusque-là, trouvé pour décider du sort de la session du CC, notamment en ce qui concerne le mode de vote qui sera adopté pour trancher les questions et décisions lors des travaux de la session", a fait savoir M. Haichour l’un des opposants à l’actuelle direction du FLN.

Il s’agit, a ajouté M. Haichour, d’"arriver à un consensus à même de sortir du blocage", faisant état de trois possibilités, à savoir le choix entre "le vote au bulletin secret et à main levée ou carrément la démission du SG du parti".

Mettant en exergue que "le CC est souverain quant à la prise des décisions et choix de méthodes à suivre lors de ses travaux", M. Haichour à fait valoir "la liberté d’expression et la prévalence de la démocratie au sein du parti".

Les travaux dont le début était prévu dans la matinée n’ont pu commencer en raison des conditions qui entouraient cette circonstance marquée par la présence de membres hostiles au SG, qui exigeaient le vote secret des décisions à soumettre au CC, alors que d’autres militants réitéraient leur soutien à l’actuelle direction du parti et aux options prises par le bureau politique du parti.

Une réunion préparatoire à la session s’était tenue récemment et portait sur "les dispositions susceptibles de garantir le bon déroulement de cet important rendez-vous dans le parcours du parti".

Il était prévu que cette session examinera les questions organisationnelles, sur la base des textes régissant le fonctionnement du parti, avait indiqué un communiqué du bureau politique du FLN.

Cet organe du parti avait fait savoir que "le vote des questions procédurales, des résolutions et décisions se fait à main levée comme stipulé dans le règlement intérieur du parti notamment le 4e paragraphe de l’article 13".

Les membres convoqués à cette session du comité central sont au nombre de 333 sur les 348, après qu’il a été enregistré le décès de six membres, deux cas frappés d’incompatibilité, deux membres ont été suspendus et huit autres se sont portés candidats sur d’autres listes lors des dernières législatives, avait-on souligné.

Initialement, l’ordre du jour de la session comportait trois points relatifs aux résultats des législatives du 10 mai, la préparation des prochaines élections locales et l’adoption des rapports sur les activités du FLN pour le semestre écoulé et l’application du budget 2011, outre des questions d’ordre organisationnel.

 

 

 


Algerie - ennaharonline
 

COMMENTAIRES