Accueil | International | Pakistan: 13 morts dans l'attentat anti chiite de jeudi
:
Poll
Do you like our new Vivvo look & feel?

Pakistan: 13 morts dans l'attentat anti chiite de jeudi

image

   
      L'attentat à la voiture piégée qui a  frappé jeudi au Pakistan un bus transportant des pèlerins de la minorité chiite  a fait 13 morts et 23 blessés, selon un nouveau bilan fourni vendredi par la  police.    Le bus, qui revenait d'Iran, avait été attaqué dans les faubourgs de  Quetta, capitale du Baloutchistan, une province du Pakistan démunie mais  stratégique car frontalière de l'Iran et de l'Afghanistan et riche en  hydrocarbures, et instable en raisons de la présence de nombreux groupes  rebelles, criminels et sectaires.   "Le bilan est monté à 13 morts, et 23 autres personnes ont été blessées  dans l'attentat", a déclaré à l'AFP un responsable local de la police,  Amanullah Kakar. La police a mené après l'attentat une série de raids, arrêtant  24 suspects actuellement interrogés, a-t-il ajouté.    Les marchés de Quetta étaient fermés vendredi à l'appel des dignitaires  religieux chiites pour permettre de faire le deuil des victimes.    L'attaque a été revendiquée auprès de journalistes locaux par le groupe  armé interdit du Lashkar-e-Jhangvi, proche des rebelles talibans et d'Al-Qaïda.    Les chiites pakistanais, qui représentent près de 20% de la population,  ont régulièrement visés au Baloutchistan par des attaques attribuées aux  extrémistes sunnites, notamment par le Lashkar-e-Jhangvi.    Les groupes de défense des droits de l'homme dénoncent régulièrement  'incapacité du gouvernement pakistanais à juguler les violences entre sunnites  et chiites, voire ses liens troubles avec certains partis extrémistes  favorisant selon eux l'impunité de telles attaques, qui ont tué plusieurs  milliers de personnes dans le pays depuis les années 1980, et la radicalisation  religieuse.    Près de 5.000 personnes recensées ont péri dans des affrontements  interconfessionnels entre la majorité sunnite et la minorité chiite au Pakistan  depuis la fin des années 1980.    Au Baloutchistan, des centaines de civils ont péri depuis l'émergence en  2004 d'une rébellion alimentée par des poussées indépendantistes, revendiquant  une part plus importante de la manne pétrolière et très réprimée par l'armée.
 
 
Algerie - ennaharonline

nombre de lectures:530

Ajouter à: Add to your del.icio.us Digg this story Add to Facebook Googlize this post! Post to Myspace technorati Add to Windows Live Add to Yahoo MyWeb Reddit this Post to Myspace Add to Twitter Add to Furl

Commentaires (0 posté):

Postez votre commentaire comment