150 milliards de dollars de réserves en devises à fin juillet

  •    "La santé financière de l'Algérie est excellente et sa position financière extérieure reste confortable" en raison notamment d'un "bon volume des réserves de changes officielles, estimé à 150 mds de dollars à fin juillet 2010" a-t-il dit.
  •  
  •    Le Fonds de régulation des recettes (FRR) disposait à cette date de 4.300 mds de dinars (43,4 mds d'euros environ), a ajouté ce responsable lors d'une rencontre organisé par le quotidien gouvernemental El-Moudjahid.
  •  
  •    Le FRR est alimenté par les différences entre le prix du pétrole vendu sur le marché et le prix de référence (37 dollars le baril) sur la base duquel est établi le budget de l'Etat.
  •  
  •    "L'année 2010 est sécurisée, 2011 également. L'année passera sans aucun  problème. L'Algérie ne devra pas faire face à un manque de liquidités", a-t-il dit.
  •  
  •    Selon M. Zoubeidi, l'Algérie ne fera face à aucune contrainte pour financer son programme d'investissements publics d'un montant de 286 milliards de dollars sur le quinquennat 2009-2014 et n'aura pas à recourir au financement extérieur.
  •  
  •    Il a également indiqué que la dette extérieure de l'Algérie était de l'ordre de 440 millions de dollars à la fin août 2010.
  •  
  •    L'Algérie, qui a bénéficié entre 2005 et août 2008 de la flambée des prix du pétrole, avait décidé de rembourser par anticipation sa dette extérieure qui était de 15,5 milliards de dollars début 2006. Elle avait connu un pic de près de 27 milliards de dollars en 1994.
  •  
  •    Les recettes extérieures de l'Algérie, dues à 98% aux exportations d'hydrocarbures, avaient dépassé 75 milliards de dollars fin 2008, selon les chiffres officiels.
  •  
  •    Les recettes pétrolières de se sont élevées à 14 milliards de dollars durant le premier trimestre 2010, soit une augmentation de plus de 30% par rapport à la même période de 2009.
  •    
  • Ennaharonline
  •  
COMMENTAIRES