Algérie: pêche du thon rouge interdite en 2010 aux étrangers

  •    "A partir de cette année (2010), les exploitants étrangers n'ont pas le droit de participer à la campagne de pêche commerciale du thon rouge dans les eaux sous juridiction algérienne", a-t-on indiqué au ministère, qui a précisé que "cette exploitation sera réservée uniquement aux thoniers nationaux", selon APS.
  •    Cette mesure fait suite à la décision de la Commission internationale pour la conservation des Thonidés de l'Atlantique (ICCAT), qui rassemble les Etats pêcheurs, "de ne pas attribuer la pêche de cette espèce aux pays tiers et que chaque pays doit baisser son quota en utilisant ses propres moyens", indique le ministère de la Pêche.
  •    L'Algérie accorde des licences de pêche de thon rouge du 1er au 31 mai et un quota d'affrètement de 223,4 tonnes a été proposé aux exploitants étrangers durant la campagne 2009, sur un quota total de 800 tonnes.
  •    Le ministère de la Pêche souligne que l'interdiction par l'Algérie d'exporter cette espèce dépendrait de la décision de la Convention sur le Commerce international des espèces sauvages menacées (CITES), qui se tient jusqu'au 25 mars à Dohar, ajoute APS.
  •    Une proposition déposée par la principauté de Monaco suggère l'inscription du thon rouge à l'Annexe I de la CITES. Si cette proposition était adoptée, les exportations/importations de thon rouge (Thunnus thynnus) seraient totalement interdites, jusqu'à une reconstitution constatée des populations.         
  • Ennaharonline/ AFP
COMMENTAIRES