Lagarde (FMI) annonce l'ouverture à Bangkok d'un bureau dédié à la Birmanie

 La directrice générale du Fonds  monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a annoncé jeudi l'ouverture à  Bangkok d'un bureau chargé notamment de superviser l'assistance technique  apportée à la Birmanie.    "J'ai eu le plaisir d'annoncer (...) que nous aurons un nouveau bureau ici  à Bangkok, qui sera chargé de l'assistance technique apportée au Myanmar (autre  nom de la Birmanie, ndlr) et au Laos", a déclaré Mme Lagarde lors d'un discours  dans la capitale thaïlandaise.    La directrice du FMI n'a pas précisé à quelle date ce nouveau bureau  ouvrirait ses portes.    Le Fonds et la Birmanie ont récemment renoué des relations, dans le sillage  de l'autodissolution de la junte militaire en mars 2011 et de la transmission  du pouvoir à un gouvernement civil composé d'anciens militaires réformistes.    En mai, le FMI avait publié son premier rapport sur la Birmanie depuis des  décennies, exhortant les autorités à "libéraliser" son économie et à favoriser  les nvestissements étrangers après des années d'autarcie.    Mercredi, le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé avoir ordonné  un allègement des sanctions économiques contre la Birmanie pour saluer les  progrès démocratiques accomplis par le régime.    Les entreprises américaines, sous réserve de notification au Département  d'Etat, seront désormais autorisées à investir en Birmanie, y compris dans les  hydrocarbures avec le groupe public Myanma Oil and Gaz Enterprise (MOGE).    Le parti d'Aung San Suu Kyi, l'opposante historique à la junte birmane, a  salué cette décision tout en renouvelant son appel à garantir la "transparence"  des investissements.
 
 
Algerie - ennaharonline 
COMMENTAIRES